Quelles relations demain entre l’Etat et les collectivités locales ?

Alors que la Conférence nationale des territoires est restée le lieu d’annonce unilatérale par l’État de ses projets pour les territoires, comment repenser les liens entre État et collectivités locales ? Au niveau national comme au niveau local.

  • Comment l’État pourrait accompagner utilement les initiatives des collectivités ?
  • Le contrôle de L’État sur les collectivités territoriales doit-il évoluer ?
  • Comment évaluer les compensations versées par l’État correspondant aux suppressions de ressources de collectivités ?
  • Avez-vous des exemples d’initiatives portées par votre collectivité qui ont été utilement accompagnées par l’État. Et si oui, comment ?
  • Avez-vous des exemples de freins engendrés par L’État dans la mise en œuvre d’un projet que vous avez porté ou accompagné ?

Il y a 7 contributions sur cette thématique

Madame, Monsieur, Moins d impôts, plus de pouvoirs aux regions, départements, villes. Sans être élus, mais en tant que salariés, étonné tous les jours par la différence de niveau de développement entre la ville de Gand (magnifique, vivante) et Lille (terne pour une capitale de grande région !); il y a deux choses qui me… Lire la suite

Pour accompagner la transformation à l’ère du numérique, pour repenser les politiques publiques à droit constant dans un premier temps, pour moderniser les processus de délivrance des politiques publiques, pour prendre pleinement en considération les usagers et l’expérience usager à offrir … pour innover de manière radicale, en rupture avec les pratiques trop souvent retenues… Lire la suite

Je suis Maire délégué d’une commune associée de Moorea de plus de 4200 hab. je suis que Officier d’état civil et c’est tout. Je ne suis pas du même bord politique du Maire de la commune. Donc aucune compétence, pas de budget, aucun pouvoir, je me sens abandonner pas de projet. Je me sens seul.… Lire la suite

Contribution proposé par Franck TAPUTUARAI de Haapiti Moorea | Signaler un abus

Le maire reste l’élu principal de proximité en contact direct avec la population. Il est indispensable de le soutenir dans ses différentes missions et de l’écouter.

Les relations sont obligatoires. Elles doivent donc reposer sur la confiance et l’équité. Nous n’avons pas ce sentiment aujourd’hui.

Contribution proposé par ancienélumunicipal de Bois-Guillaume | Signaler un abus

L’expérience du terrain est essentielles pour connaître et comprendre les territoires. L’Etat doit écouter ceux qui agissent au quotidien

Contribution proposé par ancienélumunicipal de Bois-Guillaume | Signaler un abus

CONTRIBUEZ EN LIGNE !

Participez à la rédaction du manifeste

Conformément à son objectif de contribution citoyenne et en respect de la Nétiquette (charte de bonne conduite et de politesse des utilisateurs d’internet) le présent site propose à ses utilisateurs une charte de modération des contributions.