Contribution du 27/12/2018 proposée par Christophe de VENOY

Le Maire doit rester l’interlocuteur privilégier des habitants quelques soient les sujets. Cependant, l’Etat et ses représentants doivent être des médiateurs, facilitateurs au service des Maires et donc de la population pour faire avancer les choses.
Quand l’organisation entre les compétences, les collectivités et l’état amène le Maire à ne plus savoir qui peut répondre à une difficulté d’un habitant, le représentant de l’Etat doit pouvoir l’aider à trouver la solution et appuyer si nécessaire à la bonne application de la loi. Par exemple, l’Etat a mis en place des prêts à taux 0 pour des investissements liés à l’environnement ou l’économie d’énergie. Toutes les banques freinent ce type de prêt au point de n’accepter que ceux des clients du concurrent ! C’est inadmissible et dans ce type de cas, seul l’Etat peut aider le Maire qui lui même aide le citoyen pour que la banque applique simplement les règles …